dimanche 31 janvier 2016

astuces crêpes


Astuces crêpes

Astuces crêpes

Moelleuses ou légèrers

- Avec de l’eau, elles seront fines et légères.
- Avec du lait, elles seront moelleuses et consistantes.

- Avec moitié eau-moitié lait,  elles seront à la fois légères et moelleuses.
- Avec moitié eau-moitié bière, elles seront très légères.

Pour en finir les grumeaux !
Pour obtenir une pâte sans grumeaux, c'est facile : il suffit de tamiser la farine


Garder les crêpes
mettez-les sur une assiette juste au dessus d'une casserole remplie d'eau bouillante.

vendredi 29 janvier 2016

Gâteau de crêpes au caramel de cidre

Gâteau de crêpes au caramel de cidre

Gâteau de crêpes au caramel de cidre

 

Pour 6 personnes

Ingrédients

- 9 grandes crêpes
- 6 pommes
- 2 c. à soupe de cassonade
- 120 g de sucre en poudre
- 45 g de beurre
- 7 cl de calvados
- 15 cl de cidre
- 7 cl de crème liquide

Préparation

La veille, épluchez et coupez les pommes en rondelles. Faites fondre le beurre dans une poêle et saisissez-y les rondelles de pommes. Saupoudrez-les de cassonade et laissez caraméliser doucement. Versez le calvados et faites flamber. Retirez du feu.
Chemisez une terrine de film alimentaire puis de deux crêpes. Montez ensuite la terrine jusqu'en haut en alternant une couche de pommes et deux crêpes.
Placez la terrine au frais pendant 12 heures.
Le jour même, versez le sucre dans une casserole et faites cuire doucement jusqu'à obtention d'un caramel ambré. Retirez du feu et versez le cidre et la crème doucement dans la casserole. Fouettez doucement sur feu très doux pendant quelques secondes.
Retirez du feu.
Démoulez la terrine, coupez-la en tranches et servez avec le caramel de cidre tiède.


le p'tit +
flamber au calva

jeudi 28 janvier 2016

les crêpes Suzette

les crêpes Suzette
La reine des crêpes
les crêpes Suzette

12 crêpes environ 
pour 4 personnes 


la crêpe Suzette, flambée à la liqueur Grand Marnier *, fut inventée au début du siècle dernier par Auguste Escoffier, chef du Ritz en hommage à Suzette, sa muse, et amie du prince de Galles, futur roi Édouard VII

Ingrédients



Pour la pâte à crêpes : 
- 300 g de farine de blé 
- 3 oeufs 
- 400 ml de lait
- 150 ml de bière blonde 
- 2 gouttes d'huile essentielle de mandarine 
- 1 pincée de sel 
- 40 g de beurre et une demi-pomme de terre crue (pour la cuisson des crêpes). 

Pour la crème Suzette : 
- 80 g de beurre mou 
- 1 orange bio 
- 10 morceaux de sucre de canne 
- 50 ml de Grand Marnier rouge 
- sucre blond de canne

Pour le flambage : 
- 100 ml de Grand Marnier rouge
   


préparation : 1 heure

. Préparez les crêpes. Cassez les oeufs dans le bol du mixeur, lancez la machine à vitesse normale et ajoutez en alternant la farine, le lait, la bière, l'huile essentielle de mandarine et le sel. Laissez reposer le temps de préparer la crème Suzette.

. Lavez et brossez l'orange. Frottez toute la surface de sa peau avec les morceaux de sucre de canne. Écrasez-les au mortier (évitez le mixeur qui ne supporterait pas ce broyage intensif). Ajoutez le beurre pommade et fouettez. Pressez l'orange, ajoutez la moitié de son jus et le Grand Marnier dans l'appareil beurre-sucre. Mélangez vivement pour rendre la crème homogène. Placez au frais.

. Préchauffez la poêle (en fonte, si possible). Faites fondre les 40 g de beurre dans une petite casserole. Lavez la demie pomme de terre, piquez son côté arrondi avec une fourchette. Trempez-la dans le beurre fondu et nappez la surface de la poêle avec. Versez une louche de pâte, faites pivoter la poêle pour que la pâte recouvre toute sa surface et laissez cuire 2 minutes à feu modéré. Retournez la crêpe et poursuivez la cuisson une minute de plus. Procédez de la même façon avec le reste de pâte.

. Nappez les crêpes avec la crème Suzette, pliez-les en quatre. Répartissez-les dans des assiettes. Saupoudrez de sucre blond de canne.

. Faites chauffer le Grand Marnier à feu doux dans une petite casserole (sans le porter à ébullition). Hors-du-feu, flambez cet alcool en approchant une grande allumette (plus sécuritaire que la petite allumette ou le briquet, mais pensez à bien vous reculer en procédant au flambage). 

. Versez le Grand Marnier encore flambant sur les crêpes et dégustez sans attendre !

le petit+ : 

vous pouvez disposer quatre crêpes pliées et garnies de crème Suzette dans une grande poêle, faire chauffer doucement, ajouter le 1/3 de Grand Marnier (30 ml environ), continuer la cuisson pendant 20 secondes et les flamber directement dedans. Notez qu'il faut obligatoirement faire chauffer le Grand Marnier pour qu'il flambe.


 __ suivez nous ! sur facebook _________
  Les pieds sous la table




 


crêpe alsacienne ou Eierkuchen

crêpe alsacienne ( ou Eierkuchen )

la crèpe un peu épaisse et servie avec une salade verte

ingrédients
crêpe alsacienne ou Eierkuchen

- 6 oeufs
- 350 g de farine
-  50 cl de lait cru entier
- 50 g de beurre
- 1 cuil à café de sel
- 1 pincée de noix de muscade


préparation
- Casser 6 oeufs dans un bol puis ajouter une cuillère à café de sel et une bonne
pincée de noix de muscade râpée.

- fouetter en omelette avec une fourchette.
- Verser 350 g de farine

- Creuser un puits au centre, mettre lentement les oeufs tout en mélangeant à la cuillère de bois. 
la pâte ferme et épaisse. 
- La délayer petit et à petit avec 50 cl de lait cru entier. 
- Ajouter 50 g de beurre fondu et travailler la pâte jusqu'à ce qu'elle fasse des bulles.
Laisser reposer au minimum 30 min.

 petit + : 
 elles peuvent se manger avec une salade verte ou encore les garnir de choucroute.

mercredi 27 janvier 2016

la chandeleur 2016


le 2 février c'est la chandeleur
la Fête des Chandelles

le 2 février c'est la chandeleur !


 "chandeleur", qui vient du latin "candelorum" et signifie "chandelles"

l’origine : 
Elle a été créée il y a plus de 5000 ans et elle est présente dans toutes les civilisations anciennes. Appelée "Crapiau" dans le Morvan, "panisses" en Provence ou encore "tourtou" dans le Limousin
A l’époque des Romains, il s’agissait d’une fête en l’honneur du dieu Pan. 
 cette date est le moment où Jésus est présenté au temple et reconnu en tant que messie par Saint Siméon soit 40 jours après sa naissance .
Toute la nuit, les croyants parcouraient les rues de Rome en procession avec des cierges allumés ou flambeaux .
rituel ayant pour but de purifier la terre et d'en assurer la fertilité. 
 la crêpe symbolise le soleil, source de lumière.fait penser ainsi la prophétie de St Siméon au sujet du Christ.

la tradition :
On fait ainsi parfois sauter les crêpes de la main droite en tenant une pièce d'or, ( un Louis d’or ) ou à défaut une monnaie, et ce dans la main gauche afin de connaître la prospérité pendant toute l’année .
 La tradition demande aussi de ne ranger la crèche de Noël qu'à partir de la Chandeleur, qui constitue la dernière fête du cycle de Noël .

différentes crêpes à travers le globe

-  les anglo-saxons préparent des crumpets
lesaméricains des pancakes
- Au Mexique des tamales, des crêpes en forme de papillotes
-  Russie des blinis emblème de la fête de Maslenitsa, leur Chandeleur


 __ suivez nous ! sur facebook _________
  Les pieds sous la table




 




samedi 16 janvier 2016

Fondue des Alpages ( Savoie )

Fondue des Alpages
portion de 300 g de fromage par personne



Fondue des Alpages


temps de préparation :15 mn



Ingrédients
- 1/3 de vacherin Fribourgeois *
ou à défaut d’Appenzel
- 1/3 de gruyère de Savoie ou Suisse
- 1/3 de Beaufort **
- Vin blanc de Savoie
- gousse d’ail
- Fécule de pomme de terre
- Bicarbonate de soude

préparation
- Frotter le caquelon avec de l’ail coupé en deux.
- Verser le vin blanc que vous délayez avec une petite cuillère de fécule de pomme de terre,
ajoutez y en suite l’ail haché.
- Faites chauffer.
- Ajoutez le fromage que vous aurez préalablement râpé. Remuez régulièrement jusqu’à ce
que le fromage soit bien fondu et l’ensemble onctueux.
- avant de servir, ajoutez une toute petite cuillère de bicarbonate de soude afin d’obte-
nir une mousse de fondue, légère et digeste


côté vin : 
Pour les amateurs de rouge
- Beaujolais un Brouilly ou Juliénas ou un ecôte de jura

Pour les amateurs de blanc 
- Roussette de Savoie ou Arbois Blanc

 

*    Le Vacherin fribourgeois est un fromage suisse du canton de Fribourg
**  fromage français au lait cru de vache à pâte pressée cuite produit en Savoie

jeudi 14 janvier 2016

pays basque : menu cidrerie traditionnel

 les cidreries basques

  Au début du siècle dernier, les négociants qui venaient goûter et choisir le cidre emmenaient leur casse-croûte, faute de restauration. Hors, les cidreries avaient tout sous la main : de la morue séchée stockée dans les greniers avec les pommes, des boeufs et des brebis dans les étables, des noyers et des cognafiers dans le jardin, des poules dans la cour.. 

Le menu traditionnel est souvent le même :


Txuleta : la fameuse côte de boeuf grillée à la braise omelette à la morue, 
côte de boeuf grillée à la braise ( Txuleta )
ou 
merlu grillé, 
fromage de brebis, noix et pâte de coing ( membrillo ).


les labels : 

L’EUSKO LABEL désigne les cidres faits exclusivement à partir de pommes du pays basque (en effet, même si les dernières décennies ont vu un retour massif des pommeraies, la production de pommes locales est insuffisante pour fournir toutes les cidreries). 

 
EDICION GOURMET vous garantit l’utilisation des meilleures pommes. Quant au label GORENAK, créé par treize cidreries basques, il garantit à la fois une qualité supérieure et la priorité donnée aux pommes locales. 

 chaque cidrerie a son style de cidre, influencé notamment par le choix des variétés de pommes. Certaines maisons produisent un cidre plus acide, d’autres plus doux

le p'tit + : 


Sagardotegia : la cidrerie !

Txotx : le rituel que tout le monde attend lors d’un repas en cidrerie. Le maître de chai appelle à la dégustation plusieurs fois dans la soirée, par un « txotx » puissant qui retentit dans la salle. Les convives ne se font pas prier pour goûter le sagarno de chaque barrique.

Sagarno :  c’est le roi de la soirée, le fameux vin de pomme. Boisson fermentée à base de mou de pommes
Kupela : la barrique
Txuleta : la fameuse côte de boeuf grillée à la braise
Sagar : la pomme
Probaketa : il s’agit d’une dégustation commentée des crus, des millésimes de la cidrerie réalisée par le maître de chai .
Kizki : le kizki est le nom de l’outil qui permet de ramasser les pommes à terre lors de la récolte. Petit bâton surmonté d’un crochet.
Matxaka : c’est le broyeur chargé de faire éclater la chair de la pomme.


 autres liens

Le cidre basque

Astigarraga, le royaume des cidreire

 

samedi 9 janvier 2016

La soupe à l’oignon gratinée

La  soupe à l’oignon gratinée



La soupe à l’oignon gratinée

 la soupe à l’oignon est lyonnaise
 la soupe à l’oignon gratinée parisienne


pour 4 personnes

Ingrédients

- 750 g d'oignons
- 2 Tablettes de bouillon de volaille
- 40 g de beurre
- 2 Cuillères à soupe de farine
- 2 Cuillères à soupe de porto
- 2 Jaunes d'œufs
- 1/3 De baguette
- 100 g de fromage râpé : Emmental ou comté
- Poivre


préparation

- Préchauffer le four à Th 8 - 240°c.Peler et émincer les oignons. 
- Fondre le beurre dans une sauteuse et mettre les oignons à blondir.
Lorsqu'ils sont translucides, les poudrer de farine et remuer.
- Émietter les tablettes de bouillon dans la sauteuse, verser 1 litre d'eau chaude et remuer jusqu'à ébullition. 
- Poivrer, régler le feu pour que le liquide frémisse, couvrir à moitié et laisser mijoter 20 min.
Pendant ce temps, couper la baguette en 12 rondelles et les faire dorer au four. 
- Dans un bol, fouetter les 2 jaunes d'œufs et le porto.
- Sortir la sauteuse du feu, verser la préparation au porto, mélanger.
- Répartir dans 4 bols à four, poser les tranches de pain sur la soupe, poudrer de fromage râpé et faire gratiner 5 min au four. - Servir très chaud. 

côté vin 

servir avec un beaujolais-villages rouge.

Flamiche ou tarte aux poireaux

Flamiche ou tarte aux poireaux 

Flamiche ou tarte aux poireaux
type de tarte dans la cuisine traditionnelle de Belgique, du nord de la France et de la Picardie
XVII ème siècle
une galette de pâte à pain que l’on dégustait chaude, arrosée de beurre fondu.
Pour 8 personnes
Ingrédients
- 2 cercles de pâte feuilletée
- 500 g de blancs de poireaux
- 50 g de beurre
- 30 g d’échalotes
- 1 verre de vin blanc
- 3 dl de crème fraiche
- 1 œuf +1 jaune
- Muscade, sel et poivre

Préparation
- Tailler les blancs de poireau en tronçons de 2 à 3 cm.
- Dans une casserole graissée avec le beurre (50 g), les mettre à suer avec l’échalote, le vin blanc, deux pincées de muscade, le sel, le poivre.
- Laisser cuire à couvert 30 minutes à feu doux.
- Ajouter la crème fraîche et un œuf battu.
- Bien mélanger cette garniture (on parle d’appareil) et verser uniformément dans une tourtière tapissée d’une pâte à tarte feuilletée préalablement piquée avec une fourchette.
- Recouvrir l’ensemble avec un couvercle de pâte et souder les bords au jaune d’œuf. En badigeonner le couvercle au pinceau afin d’obtenir une couleur dorée à la cuisson.
- percer un trou au centre du couvercle pour laisser s’échapper la vapeur
- Cuire environ 30 minutes à 210°C (th.7).


Galette des Rois briochée aux écorces d'orange confite

La couronne des Rois traditionnelle 

Galette des Rois briochée aux écorces d'orange confite

Galette des Rois briochée aux écorces d'orange confite
    la pâte
Farine de blé : 330 g
Levure de boulanger : 10 g
Sucre semoule : 20 g
Sel fin : 6 Pincée(s)
Oeuf(s) : 4 pc(s)
Beurre doux : 170 g
Eau de fleur d'oranger : 2 cl
Rhum brun : 2 cl
Orange(s) : 1 pc(s)
Ecorce(s) d'orange confite : 100 g
Ecorce(s) d'orange confite : 30 g
Marmelade d'orange : 30 g
Sucre perlé : 10 g
Oeuf(s) : 1 pc(s)



Pour le reste de la recette

Pour la pâte à brioche
La veille :

Zester l'orange.

Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, le sel et la levure émiettée. Ajouter ensuite les oeufs et le parfum : eau de fleur d'oranger, rhum et zeste d'orange. Mélanger les ingrédients au batteur avec la "feuille" jusqu'à obtention d'une pâte ferme et élastique. Pétrir pendant environ 5 min.
Ajouter le beurre ramolli (ni trop froid, ni trop mou) et bien l'incorporer à la pâte. Il faut que celle-ci soit souple et se détache facilement des bords du bol du batteur. Ajouter ensuite les écorces d'orange confite et la fève.
Recouvrir la pâte d'un film alimentaire pour éviter qu'elle ne croûte, puis la laisser reposer à température ambiante et attendre qu'elle double de volume (environ 1 h).

"Casser la pâte" (la pétrir de nouveau pendant 30 s) puis la recouvrir d'un film. La placer ensuite au réfrigérateur pendant environ 4 h, ou idéalement toute la nuit.


Pour la cuisson et la finition
Le jour même :

      Retravailler la pâte, la mettre sur un plan fariné et l'étendre, puis la plier en 4. Tourner, recommencer à 2 reprises.

      Former une boule sur une plaque à pâtisserie. Marquer le centre avec 2 doigts farinés, enfoncer jusqu'au plan de travail pour former le trou, puis l'élargir avec les mains sans trop forcer sur la pâte pour éviter de la déchirer.
      Remodeler la couronne délicatement pour qu'elle soit régulière, puis la déposer sur une plaque de cuisson tapissée de papier sulfurisé. Placer au centre de la couronne un cercle d'un diamètre légèrement inférieur et couvert de papier sulfurisé. Couvrir et laisser lever pendant 1 h.

      Préchauffer le four à 170 °C (th. 5-6).

Dorer la couronne à l'oeuf entier battu avec une pincée de sel. Enfourner ensuite la couronne pendant 45 min environ en la recouvrant de papier aluminium au bout de 1/2 h.

      Laisser tiédir la couronne, puis la décorer à son goût avec du sucre en grains et des écorces d'orange confite collés grâce à de la marmelade d'orange délayée dans de l'eau chaude (1 cuillère à soupe de chaque).

 à déguster avec bon cidre

___________________________________________

 suivez nous sur facebook


Les pieds sous la table


dimanche 3 janvier 2016

Le garfou : la recette

Le garfou  ou Galfe Palois  

cette pâtisserie en forme de béret a sa place dans notre patrimoine béarnais gastronomique.
  
origine :


Gâteau très ancien, dont on parle dans certains livres du 17ème siècle, il était à l’époque considéré comme le gâteau  des rois. 

Pâtisserie réalisée jadis dans la région de Pau,
aujourd’hui, il connaît une nouvelle jeunesse grâce à l’initiative des élèves boulangers de l’Université des Métiers de Pau. 


L’originalité de ce gâteau, à base de pâte briochée parfumée à l’anis et à la fleur d’oranger.
 Sa forme évoque celle du béret tel qu’on le fabrique encore dans la plaine de Nay.

le garfou  patrimoine béarnais gastronomique.
sa recette
Pour le levain :

250 grammes de farine,
4 g de levure,
125 g d’eau. 



Pour le sirop :

300 g de sucre,
100 g de rhum,
150 g de fleur d’oranger,
2 zestes de citron (facultatif),
5 g d’anis vert,
350 g de beurre.

Côté pâte :

1 kg de farine,
9 œufs,
25 g de sel.


Une fois tous les ingrédients mélangés, il faut laisser reposer deux à trois jours au frigo, puis composer de grosses pièces de 300 g ou des petites de 60 g et faire une abaisse en forme de béret. Ne pas oublier de prélever un petit morceau de pâte pour le déposer au centre de l’abaisse

_____________________________________

 le site pour tout savoir sur le béarn et le pays basque
  http://vuesurlespyrenees.blogspot.com/
Vue Sur Les Pyrénées

    https://www.facebook.com/vuessurlespyrenees

la Galette des Rois en france

 la Galette des Rois en france

goumeau de Franche Comté.

La recette de la pâte varie selon les régions : 

flamusse de Bresse

patissous du Périgord
coque des rois entre Toulouse et Montauban,
flamusse de Bresse
garfou du Béarn
goumeau de Franche Comté.



Galette des rois aux pommes et caramel au beurre salé

 Galette des rois aux pommes et caramel au beurre salé

pour 6-8 personnes 

Temps total : 1h15 

                Préparation : 35 minutes

                Repos : 30 minutes

                Cuisson : 10 + 30 minutes


 

Galette des rois aux pommes et caramel au beurre salé  

Ingrédients :

- 2 pâtes feuilletées prêtes à dérouler (oui je sais je suis faignante, mais j’ai des circonstances atténuantes)

- 4 pommes

- 1 noisette de beurre

- 20 g de sirop d’érable – je pense qu’on peut en mettre plus mais j’étais limitée par le fond de ma bouteille.

- Sauce au caramel au beurre salé

- 1 fève + 1 couronne

 

Pour le glaçage :

- 20g d’eau

- 15 g de sucre semoule

 

Préparation :

Eplucher les pommes et couper en dés seulement 3 pommes, réserver la quatrième.

Dans une casserole,  faire fondre le beurre avec le sirop d’érable, ajouter les pommes coupées en dés, ajouter un peu d’eau et faire chauffer jusqu’à complète évaporation de manière à obtenir des pommes fondantes mais qui conservent encore leur forme.

Laisser refroidir.

En même temps préparer la sauce au caramel au beurre salé et la laisser refroidir aussi.

 

Une fois que l’ensemble et à température ambiante, faire préchauffer votre four à 200 °C.

Couper la quatrième pomme en tranche. Dérouler les pâtes feuilletées.

Sur la première : déposer les pommes cuites en faisant attention à bien laisser 2 bons centimètres au tour pour fermer la galette.

Déposer ensuite les tranches de pommes et napper de sauce au caramel.
 

NE PAS OUBLIER DE METTRE LA FEVE, de préférence sur les bords pour éviter d’y tomber dessus lors de la découpe de la galette.

Faire des dessins avec le dos d’un couteau sur l’autre pâte en faisant attention à ne pas la traverser.

Recouvrir avec cette seconde pâte et « roulotter » les bords pour fermer la galette, réaliser quelques trous à l’aide d’un cure dent pour que la vapeur s’échappe.

 

Enfourner pour 20 minutes.

Pendant ce temps préparer un sirop en portant à ébullition le sucre et l’eau.

Au bout de 20 minutes, napper la galette avec le sirop.

Enfourner pour 10 autres minutes.

A la sortie du four, vous pouvez remettre un peu de sirop s’il vous en reste.

___________________________________________

 suivez nous sur facebook


Les pieds sous la table


 

Galette des rois à la Frangipane d’amande

Galette des rois à la Frangipane d’amande

Frangipane 2 pâtes feuilletées pure beurre
Galette des rois à la Frangipane d’amande


  ingrédients 
 
2 jaunes d'oeufs
100 gr de beurre mou/pommade
80 gr de sucre fin
200 gr d'amande
1 CAC de fleur d'oranger ou 2 CAC de cognac
2 CAS de lait
1 jaune d'oeuf pour dorer.

préparation

- Préchauffer le four TH 6/7.

- Mélanger le beurre et le sucre, une fois crémeux ajouter la poudre d'amande et la liqueur.

- Ajouter les jaunes d'oeufs et bien travailler pour obtenir une pâte bien mélangée.

- Poser un cercle de pate sur une plaque à four en gardant bien le papier de cuisson dessous.
- Répartir la frangipane et y insérer la fève.
- Brosser le bord de la pate avec du lait.
- Poser le second cercle de pâte dessus et bien presser les bords.

- Bien applatir la pâte sur la frangipane pour eviter une poche d'air sur le dessus.
- Décorer avec la pointe d'un couteau , je fait des sillons c'est facile et joli.

- Badigeonner du jaune d'oeuf dilué avec 1 CAC d'eau.

- Cuire environ 25 à 30 minutes suivant les fours.
- Peut se préparer 24 heures avant et se garder garnie cru au frigo. Ou se congeler cru.

  __ suivez nous ! sur twitter et facebook _________


Les pieds sous la table

 

Galette des rois au chocolat

Galette des rois au chocolat

Préparation : 15 min
Cuisson : 40 min

Ingrédients (pour 6 personnes) :


Galette des rois au chocolat- 2 rouleaux de pâte feuilletée
- 50 g de chocolat noir (60 à 70% de cacao)
- 50 g de pépites chocolat
- 50 g de crème liquide
- 50 g de beurre mou
- 50 g de sucre en poudre
- 50 g de poudre d'amandes
- 2 oeufs
- 1 pincée de sel
- 1 fève + 1 couronne !

Préparation :


- Préchauffez votre four à 220° et beurrez un moule.
Concassez le chocolat que vous ferez fondre au bain-marie puis travaillez le beurre avec le sucre jusqu'à obtention d'un mélange mousseux. Incorporez ensuite la poudre d'amandes et le chocolat fondu ainsi que les œufs entiers.
- Étalez 1 pâte feuilletée dans le moule que vous criblerez de trous à l'aide d'une fourchette et napperez de la préparation réalisée, jusqu'à 2 cm de la bordure. Insérez la fève. - Recouvrez le tout de la seconde pâte feuilletée dont vous souderez les bords avec ceux de la première pâte, en les mouillant puis en les pinçant ensemble.
- Badigeonnez la surface de jaune d'oeuf puis percez-la de quelques trous et incisez-la en croisillons avec un couteau.
- Enfournez la galette durant 40 minutes.



 la garniture :


Porter les 50 g de crème à ébullition, et couper le chocolat en morceaux. Dès que la crème commence à bouillir, la verser sur le chocolat, en remuant avec une spatule en bois; la ganache doit être lisse et brillante. La réserver hors du feu, à température ambiante. Mélanger énergiquement le beurre mou et le sucre, au fouet; incorporer 1 oeuf et la poudre d'amande. Puis, incorporer la ganache et réserver à température ambiante.
Détailler dans les 2 rouleaux de pâte, 1 cercle de 20 cm environ. Conserver 1 cercle au frigo. Disposer le 2e sur une plaque allant au four (garnie d'une feuille de papier sulfurisé) et humidifier le pourtour avec un peu d'eau (sur une largeur de 2 cm environ). Garnir cette pâte de crème d'amandes au chocolat, en laissant le pourtour humidifié libre. Parsemer des pépites de chocolat, déposer la fève et recouvrir de la seconde pâte; souder en pressant les bords.
Battre 1 oeuf avec une pincée de sel. Badigeonner le dessus de la galette en évitant de faire couler sur les bords soudés et la plaque. Placer 1 h au frigidaire.
Préchauffer le four à 200°C (thermostat 6-7).
Sortir la galette et la badigeonner une seconde fois, avec les mêmes précautions que précédement. Décorer avec le côté non tranchant d'un couteau, en prenant soin de ne pas percer la pâte !
Enfourner la galette pendant 10 min à 200°C, puis 30 min à 180°C (th 6). Sortir du four et laisser refroidir à température ambiante. Déguster froid ou tiède. 


   __ suivez nous ! sur facebook _________
  Les pieds sous la table