samedi 2 février 2013

Chandeleur 2013 le jour des crêpes

samedi 2 février
c'est Chandeleur 2013


samedi 2 février c'est Chandeleur 2013 origine et tradition

La Chandeleur (Fête des chandelles)est une fête d'origine religieuse et appelée aussi la Présentation du Christ au Temple
Elle célèbre la présentation du divin enfant, Jésus face au temple de Jérusalem ainsi que la purification de la sainte vierge, sa génitrice.

De nos jours la Chandeleur est surtout le jour des crêpes .

  le 2 février ,soit 40 jours après Noël. Son nom vient du mot "chandelle". A l’origine, à l’époque des Romains, il s’agissait d’une fête en l’honneur du dieu Pan.C’est en 472, que la fête devint christianiser par le pape Gélase 1er et la commémoration de la présentation de l’enfant Jésus au temple. Il y a eu des cortèges à cette occasion avec des chandelles, ce jour là, avec une façon précise. Chacun des fidèles vont prendre un cierge à l’église dans le but de le ramener à leur maison en faisant bien attention au fait qu’il doit rester allumé. Ce cierge est béni, et doit contenir d’autres pouvoirs : quelques gouttes de cire sur un œuf pourraient favoriser l’éclosion, sa flamme protégerait de la foudre lorsqu’il est allumé lors d’un orage.

 De plus, une autre tradition a vu le jour. La tradition des crêpes qui est en rapport avec une légende éloignée, qui dictait que si l’on ne préparait pas de crêpe en ce jour, le blé deviendrait mauvais pour toute l’année à venir.


dicton  :  Soleil de la Chandeleur, Annonce hiver et malheur


coutume :  celle de la pièce d’or. En effet, les paysans faisaient sauter la première crêpe avec la main droite tout en tenant une pièce d’or dans la main gauche. Ensuite, la pièce d’or était enroulée dans la crêpe avant d’être portée en procession par toute la famille jusque dans la chambre où on la déposait en haut de l’armoire jusqu’à l’année suivante. On récupérait alors les débris de la crêpe de l’an passé pour donner la pièce d’or au premier pauvre venu. 


_recettes,astuces,tendance, tradition_


 suivez nous sur facebook




Les pieds sous la table


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire